Est-ce qu’une diminution modérée de la consommation de sel réduit la pression artérielle chez toutes les personnes et sans effet indésirable?

Bilan

Plus la consommation de sel est basse, plus la pression artérielle est basse. Une baisse supplémentaire jusqu’à 3 grammes par jour est recommandée par les auteurs de cette étude car ça va probablement diminuer davantage la pression artérielle dans la population et réduire les risques d'AVC et de crise cardiaque dans la population. Une diminution modérée à long terme de la consommation de sel ne présente aucun effet indésirable sur les niveaux d'hormones et de lipides. La diminution de la pression artérielle est observée chez toutes les personnes, hommes ou femmes et chez des personnes de type caucasien ou africain. 

Qualité de preuve

La qualité des preuves est élevée.

Contexte

Dans la plupart des pays la consommation de sel est d'environ 9 à 12 grammes par jour. Les recommandations de santé publique préconisent de réduire cette consommation, à moins de 5 à 6 grammes par jour. Une baisse de la consommation de sel diminue la pression artérielle (PA) et, par conséquent, réduit les risques cardiovasculaires. Le but de cette étude est d’évaluer des possibles effets indésirables, par exemple sur les niveaux d’hormones et de lipides suite à une diminution modérée et à long terme de la consommation de sel. Elle examine aussi l’effet sur des groupes ethniques différents ainsi que sur les hommes et les femmes.