Est-ce qu’une immunothérapie est efficace pour la prévention des réactions allergiques aux piqures d’insectes ?

Bilan

Il a été constaté que l'immunothérapie par venin réduit considérablement le risque d’une nouvelle réaction allergique à une piqûre d'insecte et améliore la qualité de vie des personnes. Le traitement comporte un risque faible mais significatif de réaction allergique systémique pendant le traitement, mais il diffère selon les espèces et populations d’insectes. De futures recherches sont nécessaires pour identifier quels sont les groupes de patients qui bénéficient le plus de ce traitement, la durée optimale et le mode de celui-ci.
 

Qualité de preuve

Les résultats sont basés sur relativement peu d'essais et de participants, mais ils sont cohérents concernant la prévention d’une réaction allergique aux piqûres d’insectes. La revue a inclus 7 études avec 392 participants. Dernière mise à jour : octobre 2012.
 

Contexte

L'allergie aux piqûres d'insectes est une cause fréquente de réactions allergiques graves et peut être mortelle. L'allergie aux piqûres d'insectes se limite à certaines espèces (abeilles, guêpes, fourmis). Elle concerne environ 1 personne sur 200, mais elle est plus fréquente chez les apiculteurs. Le traitement au venin d'insecte, le plus souvent sous la forme d'une série d'injections (appelée immunothérapie au venin), est supposé réduire le risque de réactions allergiques à une piqûre d'insecte. Cette revue évalue l’efficacité de l’immunothérapie au venin pour prévenir une réaction allergique à une nouvelle piqure d’insecte chez les personnes ayant déjà eu une telle réaction allergique.