Accouchement planifié à l'hôpital ou à domicile ?

Bilan

Il n’existe pas de preuves solides issues d'essais randomisés en faveur de l'accouchement planifié à l'hôpital ou de l'accouchement planifié à domicile pour les femmes enceintes à faible risque. Il n’existe que très peu d’études randomisés à ce sujet.
Du fait que la qualité des preuves en faveur de l'accouchement à domicile issues d'études observationnelles semble en constante augmentation, il pourrait être important de préparer une revue systématique des études observationnelles plutôt que des essais randomisés.
 

Qualité de preuve

Un seul essai, portant sur 11 femmes correspondant aux critères a été inclus. Les données probantes issues de cet essai étaient de qualité modérée et insuffisantes pour permettre de tirer des conclusions.
 

Contexte

La plupart des accouchements pourraient se dérouler sans intervention médicale, car la grossesse se passe le plus souvent sans problèmes chez les femmes en bonne santé. Cependant on ne peut jamais être sûr qu’aucune complication ne surviendra au cours d’un accouchement et de ce fait la plupart des femmes accouchent à l’hôpital.
Il semble que l'accès facile à de nombreuses procédures médicales à l'hôpital peut conduire à une augmentation du nombre d'interventions pas vraiment nécessaires qui, à leur tour, peuvent conduire à de nouvelles interventions et, enfin, à des complications inutiles. D’autre part dans certains pays, on pense que dans la mesure où la femme est suivie pendant sa grossesse, qu'elle est assistée d'une sage‐femme compétente et que, si nécessaire, un transfert à l'hôpital est possible sans problème, il n’y aura pas plus de complications si l’accouchement se fait à domicile. Il existe de nombreux études observationnelles à ce sujet. Le but de cette étude était de comparer à l’aide d’essais randomisées les bénéfices et risques de l’accouchement planifié à l’hôpital comparé à l’accouchement planifié à domicile (avec les conditions mentionnés ci-dessus) pour les femmes enceintes à faible risque,