Quel est l’effet de l’immersion dans l’eau pendant le travail ou l’accouchement ?

Bilan

L’immersion dans l’eau pendant le travail ou l'accouchement peut permettre de réduire le nombre de femmes qui reçoivent une anesthésie péridurale en particulier lorsque l’immersion dans l’eau a lieu pendant la première phase du travail. Mais il n’y a probablement pas ou peu d'effet sur le nombre de femmes ayant un accouchement par voie basse, une extraction instrumentale, une césarienne ou une déchirure périnéale grave. On manque de données sur les effets au cours du deuxième stade du travail. Cette revue n'a pas trouvé de données indiquant que l’accouchement dans l'eau augmentait le risque d'effets indésirables pour les femmes ou leurs nouveau‐nés.
 

Qualité de preuve

La qualité des données probantes varie de modérée à très faible. La revue a inclus 15 essais avec 3663 femmes et est à jour en 2018.
 

Contexte

La pratique d’accoucher dans l’eau est devenue de plus en plus populaire dans de nombreux pays.  Par conséquent, il est important de comprendre les avantages et les risques éventuels de l’immersion dans l’eau pendant le travail et l’accouchement. Par exemple il faut déterminer si l'immersion pendant la première et/ou la deuxième phase du travail peut maximiser la capacité des femmes à gérer la douleur ressentie durant l’accouchement et de mener l’accouchement à terme sans augmenter le risque d’effet indésirable. Les effets indésirables potentiels sont un risque accru d'infection pour les femmes et/ou leur nouveau‐né, une augmentation de la probabilité d'une déchirure grave du périnée. Il faut à la fois couvrir la santé physique et psychologique.