La vitamine D peut-elle aider à prévenir les fractures chez les femmes ménopausées et les hommes âgés ?

Bilan

Les études évaluées apportent des preuves fiables que l'ingestion de vitamine D seule, sous les formes testées, est peu susceptible de prévenir les fractures. Les résultats indiquent cependant que la vitamine D prise avec des suppléments de calcium réduit légèrement la probabilité de fractures de la hanche et d'autres os.

Qualité de preuve

Les preuves que la vitamine D prise avec des suppléments de calcium réduit légèrement la probabilité de fracture sont de haute qualité.

Contexte

Les fractures de la hanche, du poignet et d’autres types de fractures sont fréquentes chez les femmes après la ménopause et les hommes âgés en raison des problèmes d’ostéoporose (fragilité du squelette due à une diminution de la masse osseuse) dans ces populations. 
Ces fractures peuvent entrainer une invalidité importante voire conduire au décès. Il en résulte souvent des besoins augmentés en soins gériatriques et sociaux. 
La vitamine D est nécessaire pour renforcer les os. Or, les personnes âgées ont souvent de faibles niveaux de vitamine D en raison d’un apport alimentaire insuffisant et d’un manque d’exposition au soleil. 
Le but de cette étude est d’examiner si la prise de suppléments de vitamine D avec ou sans suppléments de calcium peut aider à réduire le risque de fractures de la hanche et d'autres os.