La combinaison d'interventions comportementales et de médicaments peut-elle aider les fumeurs à arrêter de fumer?

Bilan

Les résultats des études montrent que la combinaison des deux approches augmente de 70 à 100 pour cent les chances de réussite d’arrêt du tabac après au moins 6 mois, par rapport à la prise en charge habituelle ou un soutien comportemental moins intensif.
Ces données suggèrent que les soignants devraient encourager les fumeurs à utiliser ces approches combinées.
 

Qualité de preuve

Les preuves qu'une combinaison d’interventions comportementales et de médicaments augmente les chances de réussite d’arrêt du tabac après au moins six mois sont de haute qualité. Les preuves sont basés sur 53 études avec plus de 25 000 participants.

Contexte

Les interventions comportementales (offre de conseils et de soutien psychologique) ainsi que les médicaments (varénicline, bupropion et traitements de substitution nicotinique tels que les patchs ou la gomme à mâcher) sont efficaces pour aider à arrêter de fumer. 
La combinaison d’interventions comportementales et de médicaments est recommandée, mais l’efficacité de certaines combinaisons par rapport à d’autres reste cependant peu claire.
Le but de cette revue systématique est d’évaluer l’effet de la combinaison des traitements par rapport à la prise en charge habituelle ou d’une intervention minimale.