Quelle est la meilleure façon pour arrêter de fumer en utilisant une thérapie de substitution nicotinique (TSN)?

Bilan

L’utilisation combinée d’un patch (diffusion lente) et d’un autre type de substitut nicotinique (diffusion plus rapide : chewing‐gum ou pastilles) augmente de 15 à 36 % la probabilité de réussite du sevrage tabagique par rapport à l’utilisation d’un seul type de substitut. Les patches ou chewing gums à petites doses de nicotine sont moins efficaces que ceux à haute dose. Il vaut mieux déjà commencer la thérapie de substitution avant le jour J de l’arrêt tabagique.

Qualité de preuve

Il existe des preuves de bonne qualité montrant que la TSN combinée fonctionne mieux qu’une seule forme de substitut nicotinique, que les chewing‐gums plus fortement dosés en nicotine fonctionnent mieux que ceux qui sont plus faiblement dosés et qu’il n’y a aucune différence d’effet entre les différents types de substituts (par exemple gomme à mâcher ou pastilles). Les preuves concernant les autres résultats sont faibles. La revue a inclu 63 études portant sur 41’509 participants.

Contexte

Les substituts nicotiniques sont des médicaments disponibles sous diverses formes (patches, chewing‐gums, sprays nasals ou oraux, pastilles ou comprimés) qui apportent de la nicotine au cerveau. Le but de la thérapie de substitution nicotinique (TSN) est de remplacer la nicotine que les fumeurs tirent habituellement de la cigarette, de sorte qu’ils ont moins envie de fumer et qu’ils peuvent arrêter complètement le tabac. La présente revue porte sur les différentes façons d’utiliser la TSN et sur les substituts nicotiniques les plus efficaces pour cesser de fumer pendant six mois ou plus.